Slideshow Image 1
Slideshow Image 2
Slideshow Image 3
Slideshow Image 4
Slideshow Image 5
Slideshow Image 6
Slideshow Image 7
AddThis Social Bookmark Button

C’est la dernière ligne droite avant les fêtes de fin d’année. Leur impact sur l’environnement est indéniable : surconsommations d’électricité, gaspillages alimentaires, surproduction de déchets… Quelques conseils de dernière minute pour des réveillons plus respectueux de l’environnement.

 

Sapin artificiel, sapin naturel ou sapin en pot ?

Le mieux est de ne pas avoir de sapin car avant qu’il y ait des sapins individuels dans toutes les maisons, il y avait un grand sapin collectif sur la place du village, ou un arbre existant dans un espace public décoré pour l’occasion. Le sens de Noël, c’est davantage le partage que le chacun chez soi avec ses belles et ses guirlandes (la décoration est sans doute plus impactante que le sapin lui-même).
Ceci dit, les sapins naturels ont le mérite d’être pour 80 % issus de la production française (et plus particulièrement du Morvan et du Jura).
Pour répondre à la forte demande de la fin d’année, les sapins sont cultivés dans des plantations agricoles. Dans la plupart des cas, donc, leur achat ne participe en rien à la déforestation. Ils poussent sur des terrains acides, peu propices à l’agriculture, et leur croissance contribue à l’absorption de CO2. Pour un bon bilan écologique, il est essentiel de recycler son sapin de Noël : certaines villes organisent une collecte sélective ou vous pouvez les déposer lors du ramassage des déchets verts. Broyés, ils fourniront un excellent compost ou peuvent encore être utilisés comme bois de chauffage pour un poêle ou une cheminée. N’oubliez pas d’ôter toutes les décorations et évitez la neige artificielle !
Les sacs à sapin restent bien utiles, surtout si vous avez choisi un épicéa qui perd ses aiguilles : vous faites une bonne action (une partie du prix de vente est reversée à Handicap International), ils décorent le pied du sapin et protègent le sol des aiguilles. Biodégradables et donc compostables, ils vous aideront à emballer votre sapin au moment de le jeter.
Les sapins en pot, quant à eux, doivent être replantés très rapidement après Noël : ils supportent difficilement l’atmosphère d’un intérieur et auront besoin de place pour développer leurs racines. Mieux vaut avoir un grand jardin et habiter une région propice à ces conifères de montagnes et de climat froid !
En ce qui concerne les sapins artificiels, l’Ademe souligne que, la plupart du temps, ils sont « fabriqués à l’autre bout du monde avec des matériaux non-recyclés, et dans des conditions sociales qu’il est difficile de connaître ». Et ils ne sont pas biodégradables. Leur avantage peut consister dans leur longévité. Mais ils sont rarement utilisés jusqu’à leur fin de vie : la plupart des ménages s’en débarrassent au bout de 3 ans, car certains sont rapidement abîmés. Privilégiez donc la qualité si vous investissez dans un sapin artificiel.
Dernière solution : les plantes d’intérieur (ficus, yuccas, etc.) peuvent tout à fait accueillir des décorations de Noël !

Lire la suite...

AddThis Social Bookmark Button
8 Décembre 2010 - MEDEF (8H30 – 10H45)
I. Accueil, présentation de la campagne ”10 : 10” et des différents intervenants

Dorothée Martin, responsable du pôle entreprises de la campagne 10 :10 pour la Fondation GoodPlanet a introduit cette conférence en présentant la campagne 10 :10 et en décrivant ses enjeux. Elle a ensuite évoqué les différents outils mis à disposition des signataires : le calculateur d’émissions issu de la méthodologie Bilan Carbone® de l’ADEME, les guides pratiques, le widget d’Action Carbone, le site Internet ainsi que les rencontres. Dorothée Martin a également profité de cette conférence pour présenter la série de posters destinés à sensibiliser les collaborateurs. Ces posters, créés par GoodPlanet dans le cadre de la campagne 10 :10, associent des photographies de Yann Arthus-Bertrand à un ensemble de gestes et de bonnes pratiques pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre dans un cadre professionnel. Le discours d’accueil s’est conclu par la présentation des différents intervenants.

Lire la suite...

AddThis Social Bookmark Button

Le CHU de Bordeaux vient d'officialiser sa signature à la campagne 10:10:

" Depuis 2008, le CHU de Bordeaux a initié une démarche de développement durable. Elle se concrétise par un Agenda 21 mis en œuvre sur la période 2010/2015.
Cet Agenda 21 vise essentiellement à limiter l’impact des activités du CHU sur l’environnement, en privilégiant l’adoption de pratiques éco-responsables par tous les professionnels et usagers, y compris dans les services cliniques et médico-techniques.
En cohérence  avec cette démarche, le CHU de Bordeaux a décidé de signer l’engagement 10:10 porté par la fondation Good Planet présidée par Yann Arthus-Bertrand. Il entend ainsi par là matérialiser sa volonté de réduire, aussi bien dans le domaine de la mobilité, de la gestion des achats et des déchets, que dans celui de la maîtrise des consommations énergétiques de son patrimoine bâti et de ses installations techniques, ses émissions de gaz à effet de serre de 5 % à 10 % en un an et entraîner dans cette dynamique l’ensemble de ses parties prenantes, en particulier ses professionnels et ses usagers. "

Patio du CHU bordelais

 

Bienvenue à notre premier centre hospitalier!

AddThis Social Bookmark Button

C'est officiel, l'Association des régions de France soutient la campagne 10:10 et s'engage à promouvoir une large adhésion de ses membres à cette démarche. L'ARF a été créée en 1998 pour permettre aux Présidents de Conseil Régional de se concerter et mettre en commun leurs expériences vécues. Elle est présidée par Alain Rousset, Député et Président du Conseil régional d'Aquitaine, région signataire de la campagne 10:10.

L'association précise les raisons de son soutien à l'opération dans son communiqué.
" Les collectivités territoriales françaises sont largement impliquées dans la lutte contre le changement climatique et ont entrepris depuis longtemps des efforts pour maitriser et réduire leurs propres consommations énergétiques.
Les Régions, compte tenu de l’étendue de leurs compétences, se trouvent au cœur de la réflexion stratégique autour des nouveaux outils destinés à réduire les émissions de CO2 et se sont engagées fortement afin de réduire leurs émissions de gaz à effet se serre.
« La campagne 10:10 permet de formaliser la démarche d’exemplarité dans laquelle s’inscrivent les Régions » rappelait Yann Arthus-Bertrand dans le cadre d’une table ronde intitulée « les collectivités et le défi climatique » organisée lors du Congrès de l’ARF, le 5 novembre dernier.


Si un certain nombre de Régions ont déjà souscrit à la campagne 10:10, l’Association des Régions de France s’engage à promouvoir une large adhésion de ses membres à cette démarche. "
Pour plus d'informations sur l'ARF et trouver le communiqué dans son intégralité, rendez-vous sur leur site.

AddThis Social Bookmark Button

La ville de Mouans-Sartoux était à l'honneur le 7 septembre au soir, à Paris, dans les salons de l'Hôtel de Lassay à l'Assemblée Nationale : deux distinctions sont venues récompenser ses actions et ses engagements en faveur du développement durable.
A l'unanimité du jury des Trophées des 20è Eco Actions*, concours organisé par l'association des Eco-Maires, la ville a reçu le prix Ville d'Avenir (catégorie ville moyenne), notamment pour la création en 2010 de la Régie Municipale Agricole, sur le domaine de Haute Combe. Ce projet permet aux cantines scolaires de la commune d'être directement approvisionnées en produits issus d'une culture maraîchère certifiée bio. Un titre qui met en lumière l'engagement quotidien du service des espaces verts et du service enfance, qui ont travaillé de concert sur le projet de Régie Municipale Agricole.

Au cours  de la même cérémonie, la ville a reçu le Prix de la rédaction d'Environnement Magazine.

 

Régie agricole de Mouans-Sartoux, première récolte de pommes-de-terre

* Le concours des Trophées Eco Actions récompense les collectivités locales les plus innovantes en matière de développement durable et vise à placer l'environnement au coeur des préoccupations des élus locaux.

Le Geste 10:10 du Jour

Commentaires



GoodPlanet.info